A propos

C’est qui cette fille ?

*

Enfant, déjà, j’écrivais. Des poèmes, des histoires, des rédactions et des pièces de théâtre. Ça s’est essoufflé, quand à l’école il a fallu choisir dans le livre des métiers ce qu’il fallait faire plus tard. Moi la contemplative, j’ai laissé de côté le plan « Rêveuse », parce que ça ne rentrait pas dans les modalités d’un plan de carrière. J’ai continué de chercher ce que je voulais faire quand je serai grande. Mais l’écriture a toujours été là. En loucedé, un peu.

Plus tard, j’ai poussé la porte d’ateliers d’écriture. J’ai commencé à écrire ma life, un roman, des nouvelles. À remplir des carnets et des frises sur les murs de mon salon. J’ai rencontré des belles âmes. Commencer à déconstruire mes croyances limitantes. À m’aligner, timidement. M’approcher de ce que j’ai finalement toujours eu en moi. L’écriture, a repris de la place, beaucoup.

Les atypies

Puis j’ai découvert les atypies. Le HP. Tu sais le mot dont il ne fait pas trop prononcer le nom en ce moment. Je n’en ferais pas tout un foin ici parce que je n’aime pas les cases. Pour autant ça a tout changé. J’ai compris que je n’étais pas une fille paumée qui s’éparpille mais que mon cerveau a besoin d’être nourri en permanence. Qu’être à sa place dans un monde de moldu.s c’est très compliqué mais pas impossible. Qu’être soi c’est magique et qu’on a pas à avoir honte de nos supers pouvoirs. J’ai renoué avec ma petite fille rêveuse. Et j’ai réécrit, passionnément.

Et pour le reste, c’est ici 🙂

Formation

Ici, ce sera beaucoup ma sensibilité, ma douceur et mon regard #teamintuition. Mais je suis formée aussi à l’écriture.

Vous & moi

Parce que je crois en la magie des mots, qui s’enracinent, aujourd’hui, j’ai envie de vous accompagner. Dans l’écriture de « soi ». Que ce soit au travers de l’écriture récréative ou expressive.

Vous venez raconter votre histoire ?

Floriane